Agenda 21

La programmation Agenda 21 dans les années à venir a été adoptée à l’unanimité lors du conseil municipal de mai 2012.


Après la démarche de concertation avec la population, la synthèse du plan d’actions a été réalisée et mise à disposition des élus et du public. Le document a été distribué à l’ensemble de la population dans le Vivre ensemble de l’été 2012.

- Télécharger le document Agenda 21

logo-agenda21 La ville a décidé en 2010 de s’engager dans une démarche Agenda 21 et a choisi d’inviter la population à participer.

L’Agenda 21 est un plan d’actions pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d’état lors du sommet de la Terre à Rio, en 1992. Il décrit, au travers de 40 chapitres les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales. Il propose des recommandations dans des domaines variés : pauvreté, santé, logement, pollution de l’air, gestion des ressources en eau et l’assainissement, gestion de l’agriculture, gestion des déchets, etc.

Les collectivités territoriales ont été invitées à mettre en place un programme d’Agenda 21 à leur échelle, intégrant les principes du développement durable et en consultant la population.

Pourquoi mettre en place un Agenda 21 ?
Grenelle de l’environnement, processus de Kyoto, développement durable, responsabilité sociale des entreprises, autant de termes qui font régulièrement les gros titres des journaux et chacun a sa propre perception des conséquences environnementales, sociales, économiques de notre mode de vie sur notre planète. Il faut donc agir à son échelle et définir un “mode de développement équitable, viable et vivable”.
L’ensemble des collectivités locales est ainsi encouragées par l’Etat et soutenu financièrement par la Région Centre pour engager une réflexion et un plan d’actions en faveur du développement durable ; ce plan d’actions est communément appelé Agenda 21 local.

Pour comprendre l’Agenda 21….
Dans les esprits développement durable rime avec environnement ; cependant, d’autres éléments sont à prendre en compte : la manière dont les hommes vivent et travaillent ensemble, le social mais aussi l’économique (la manière dont ils produisent et échangent). Ces trois composantes : environnement, social et économique, sont les 3 piliers d’un développement durable. Leur interaction est permanente et il est impossible de réfléchir sur l’une sans prendre en compte les deux autres.

Comment ça marche ?
Pour parvenir à la mise en place de cet outil, il est important de penser différemment. Il faut avoir en tête les conséquences de nos décisions individuelles ou collectives. C’est ce que propose l’Agenda 21 : une méthode pour échanger, discuter, hiérarchiser les priorités.
Tout le monde est concerné, en vivant ensemble, c’est chacun de nos gestes qui impacte ce que fait son voisin. Chaque habitant, chez lui, à son travail, avec ses proches, dans le monde associatif, est concerné ; rien d’obligatoire, seulement une façon de voir le monde en partageant des valeurs de respect de l’autre et de son cadre de vie. Les services municipaux doivent montrer l’exemple. L’action et les décisions des élus devront donc non seulement respecter le cadre qui sera défini par l’Agenda 21, mais aussi s’inspirer de son esprit pour la gestion courante.

Comment ça s’est passé ?
4 grandes étapes ont permis l’élaboration de l’Agenda 21 larichois.
- Diagnostic  : où en est La Riche en ce qui concerne le développement durable ? Ce travail a été réalisé avec les habitants, les services municipaux et à travaers l’étude de documents.
- Définition des priorités et d’une stratégie : rendez-vous avec la population mais aussi avec les élus
- Elaboration d’un plan d’actions
- Mise en oeuvre de ce plan d’actions

Tout au long de la démarche des ateliers Agenda 21 ont été mis en place à destintation des Larichois : ateliers diagnostics, ateliers actions autour del a réduction des consommations énergétiques des bâtiments existants et la création de bâtiments thermiquement performants ; la continuité et l’incitation aux circulations douces sur la commune et ses environs ; l’adaptabilité de l’offre de services aux évolutions en cours et à venir du profil et des besoins de la population ; l’attention portée aux jeunes larichois ; l’identification du potentiel de développement autour du recyclage et autour de la zone commerciale des Minimes, la requalification de la zone d’activité économique de Saint-Cosme et le développement d’emplois locaux autour d’activités « vertes » et porteuses de développement ; le lien entre les parties rurale et urbaine de la ville et la reconversion des espaces soustraits à l’urbanisation pour cause de risque d’inondation.

- Télécharger le dépliant de présentation de l’Agenda 21 de La Riche
- Télécharger le dépliant des ateliers actions