La Pléiade | Médiathèque | Equinoxe | Carré d’Ô |

Ville de la Riche

agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Renforcement de la digue de la Loire

Seconde phase des travaux réalisés par l’État dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature, sur une distance de trois kilomètres entre La Riche et Saint-Genouph.

La levée de la Loire constitue la première ligne de défense du val de Tours contre les inondations de la Loire. Elle s’étend sur près de 16 kilomètres entre La Riche et la confluence du Cher et de la Loire à Villandry. Elle contribue à la protection de plus de 100 000 habitants et 90 000 emplois. Ces sections sont toutefois sensibles à un risque d’érosion interne causé par divers désordres et lié à une trop grande perméabilité du corps de digue, pouvant entraîner l’apparition de dégradations majeures, voire de brèches en cas de forte crue de la Loire.

Pour prévenir ce risque, il a été décidé de renforcer la levée par la réalisation d’un écran étanche et homogène sur toute la hauteur de la digue (mélange des matériaux de la digue avec un liant hydraulique à base de ciment et d’eau). Une méthode déjà mise en œuvre ces dernières années lors des travaux de renforcement de la levée sur les communes de Montlouis-sur-Loire, La Ville-aux-Dames, Saint-Pierre-des-Corps (photographie) et Tours, qui limite les nuisances et le coûts des travaux.

L’opération menée par l’État dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature a commencé le 2 novembre. Elle se poursuit actuellement entre le chemin du Saugé et le bourg de Saint-Genouph (départementale 88), pour une durée d’environ deux mois. Pour faciliter le travail des engins de chantier, la circulation sera interdite sur cet axe jusqu’au 16 mars, la circulation automobile étant déviée par la zone industrielle de Saint-Cosme. Pour le trafic de transit, il est conseillé d’emprunter les départementales 37 et 3 (via Savonnières) pour se rendre à Saint-Genouph. Nous vous remercions de votre compréhension.